Le championnat jurassien de triathlon

Après avoir fait une course « champêtre » à Asuel en 2011 qui m’avait bien plu, Franck m’a proposé cette année de faire le championnat complet : 7 courses, format découverte (0.5/20/5km) avec du VTT sur les 3 premières et de la route sur les 4 dernières, de la bonne humeur, pas d’arbitres, une organisation qui semble légère mais c’est juste un esprit, plutôt cool, très populaire en fait. Pour tous. La compétition bon enfant, un juste mélange de sport, de performance et de sympathie entre tous les participants. Le sport qui rend meilleur.

Tramelan, Boncourt, La Neuveville. Dès la première manche je comprends que j’ai mes chances : 3 courses, 3 podiums. Le VTT m’avantage. Coupure en juillet et retour en août pour les deux dernières manches, St Imier et une 3ème place sous le soleil, et la Chaux-de-Fonds qui clôt le championnat sous la pluie et dans le froid. En partant je n’y crois pas trop, je suis enrhumé depuis 1 semaine, ce qui n’a rien gâté à Contrexéville où j’ai fait une img320_dxobonne course. Je suis un peu fatigué aussi. Ne pas se fier aux apparences, ne pas en parler aux autres, c’est vexant quand finalement on est en forme. Et pour cause.

Franck me dit de ne pas prendre de risque, d’assurer ma 2ème place au championnat. Je réponds comme d’habitude : « on s’en ballec, à fond ». Dont acte.

Première place élite (on se la pète un peu) devant Romain Christe, mieux qu’un adversaire, un gentleman qui pousse le comble de la gentillesse jusqu’à me proposer avant la course d’aller reconnaître avec lui le départ en vélo qui est piégeux. Respect.

Pour l’anecdote, la course fonctionne comme un contre la montre avec départ en aveugle toutes les 20 secondes, on ne connaît le classement que 5 minutes avant la remise des prix, suspense assuré. Et explosion de joie.

Ce championnat a une saveur particulière pour moi, celle de l’effort partagé et consenti, du bon esprit, de l’insolite et de l’amitié. La réussite n’en est que meilleure.

Les commentaires sont fermés.